Table des matières

Voir les articles connexes

Comment faire une estimation de la construction

Comment faire une estimation de construction | ProEst

Lorsque le moment est venu d'obtenir une estimation précise d'un projet, cela peut poser de nombreux défis à ceux qui travaillent dans le secteur de la construction. Que vous soyez entrepreneur ou propriétaire, l'obtention d'une prévision transparente du coût de votre projet de construction et du temps qu'il prendra avant de commencer est non seulement importante, mais aussi cruciale pour votre réussite dans le secteur.

Comme toute personne travaillant dans ce secteur le sait, chaque projet de construction comporte de nombreuses variables, allant de la conception du bâtiment et des spécifications du site à la disponibilité de la main-d'œuvre qualifiée requise. Si votre estimation est trop élevée, l'offre peut être attribuée à quelqu'un d'autre, tandis qu'une estimation trop basse peut entraîner une série de problèmes totalement différents. Parce que la sous-estimation et la surestimation peuvent toutes deux avoir des conséquences négatives, il est essentiel de comprendre les tenants et aboutissants de l'estimation de la construction afin de relever les défis uniques que chaque nouveau projet apporte. Dans cet article, nous avons compilé une liste de lignes directrices afin de mieux comprendre les processus liés à l'estimation de la construction.

Comprendre le processus d'estimation de la construction

Afin de comprendre le processus d'estimation des coûts, vous devez avoir des connaissances générales sur les éléments suivants processus de construction. Nous avons décrit ci-dessous les neuf phases fondamentales d'un projet de construction :

1. Commande d'un projet : En termes simples, la mise en service d'un projet est essentiellement un processus de vérification qui permet de s'assurer qu'un constructeur conçoit, construit et livre un projet conformément aux spécifications du propriétaire. Cette phase commence au début du processus de construction et peut durer jusqu'à un an d'utilisation ou d'occupation du bâtiment. Un prestataire de services de mise en service (généralement une entreprise ayant de l'expérience dans la mise en service de structures remplissant une fonction particulière) se chargera du processus de mise en service.

2. Détermination des besoins en matière de construction: La phase de pré-conception ou de planification est la première véritable étape de la construction d'un projet. Cette phase comprend la spécification des exigences d'un projet, y compris sa ou ses fonctions, le coût prévu, l'emplacement et toute exigence légale à laquelle il doit se conformer.

3. Choisir une équipe de conception : La phase suivante consiste à former une équipe de conception : le propriétaire du projet passe un contrat avec un architecte, qui choisira ensuite d'autres consultants spécialisés. Les projets complexes et exigeants qui doivent répondre à certains critères de conception (tels que l'hébergement de matières dangereuses ou l'acoustique d'une pièce) nécessiteront des consultants supplémentaires afin de garantir que la conception de la structure répond aux exigences nécessaires. Bien que l'architecte affecté au projet soit généralement chargé de superviser et de coordonner le processus de conception, un ingénieur peut également faire partie des personnes chargées de superviser les projets de conception (comme la construction industrielle).

4. Conception de la structure : Au cours de cette étape, l'architecte est chargé de créer une série de plans de bâtiments. Cette phase comprend les éléments suivants :

  1. Tout d'abord, l'architecte présente une conception de haut niveau au propriétaire pour approbation.
  2. Ensuite, l'architecte collabore avec les consultants en conception pour décider des spécificités de la conception de la construction, conformément aux exigences.
  3. Enfin, la dernière étape est celle des documents de construction (c'est-à-dire la création de dessins et de spécifications de construction - essentiellement des plans) à partir desquels l'entrepreneur construira. Ces spécifications apparaissent dans un format standard connu sous le nom de MasterFormatqui a été développé par le Institut des spécifications de construction. Les estimateurs produisent et révisent les estimations de coûts du projet au fur et à mesure que l'architecte développe la conception.

5. L'appel d'offres est basé sur l'étendue des travaux : Une fois que les documents de construction ont été finalisés, ils sont communiqués aux entrepreneurs qui souhaitent soumissionner pour le projet. Outre les documents d'appel d'offres, on y trouve également des instructions sur la façon de soumettre des offres, un modèle d'accord contractuel et les exigences financières et techniques pour les entrepreneurs. Définissant efficacement l'étendue des travaux, ces documents constituent la base sur laquelle les entrepreneurs préparent leurs estimations. Il convient également de noter qu'afin de garantir l'équité des appels d'offres, tous les entrepreneurs reçoivent des informations identiques et le maître d'ouvrage choisit généralement le soumissionnaire le moins qualifié.

6. Signature du contrat : Une fois qu'un entrepreneur a été sélectionné, il exécute un ensemble de documents contractuels avec le propriétaire. Ces documents contractuels englobent les documents d'appel d'offres, qui font désormais office de contrat légal entre le propriétaire et l'entrepreneur. En fonction du degré d'achèvement de la conception de la construction (et de la manière dont le propriétaire et l'entrepreneur supportent les risques), il existe de nombreux types de modèles de contrat pour répondre à différents scénarios de paiement.

7. Phase de construction: Pendant la construction, un entrepreneur supervisera le bâtiment conformément aux documents de construction. Un entrepreneur général (EG) engagera des entrepreneurs spécialisés pour différents types de tâches de construction, comme les travaux de fondation ou la plomberie. Tout au long de la phase de construction, l'entrepreneur doit surveiller attentivement le contrôle des coûts, en comparant les dépenses réelles aux dépenses prévues à de multiples points de contrôle. Le contrôle des coûts permet de s'assurer que l'entrepreneur est en mesure de réaliser un bénéfice.

8. Phase de clôture: Une fois que le constructeur a presque terminé une structure, l'entrepreneur demande à l'architecte d'effectuer une inspection d'achèvement approfondie au cours de laquelle l'architecte vérifie l'état de quasi-achèvement du projet. À ce stade, l'entrepreneur fournit à l'architecte un document connu sous le nom de liste de petits travauxqui énumère tous les travaux incomplets ou les corrections nécessaires. Après l'inspection de la structure par l'architecte, celui-ci ajoutera tout élément incomplet supplémentaire à la liste des travaux à faire.

9. Achèvement: Une fois que l'entrepreneur a terminé tous les travaux incomplets détaillés sur la liste des travaux à faire, l'architecte procède à une inspection finale. Si l'entrepreneur a achevé la structure conformément aux plans et aux spécifications de construction, l'architecte émettra un certificat d'achèvement final, et l'entrepreneur pourra recevoir le paiement intégral.

Construction Estimating : Un guide de référence utile

Historiquement, la pratique de l'estimation des coûts de construction remonte au XVIIIe siècle et ses racines remontent aux métreurs britanniques. Heureusement, les techniques d'estimation ont évolué en complexité et en sophistication au cours des dernières années. Vous trouverez ci-dessous une liste de conseils destinés à vous aider à obtenir des estimations de construction précises :

Le processus de décollage : La précision est essentielle

Pendant la phase de décollage, la précision est primordiale - après tout, vous ne pouvez pas soumissionner ce que vous ne savez pas. Assurez-vous de faire preuve de diligence raisonnable, en effectuant des recherches détaillées et en compilant les données de la manière la plus efficace et la plus précise possible, afin d'éviter les informations erronées ou les oublis qui pourraient nuire à votre estimation de la construction.

Soyez réalistes grâce aux guides d'estimation des coûts unitaires

Lorsqu'il s'agit d'estimations basées sur le coût unitaire/ordre de grandeur par choix carré, les guides d'estimation du coût unitaire ne sont pas un moyen infaillible d'obtenir une estimation précise. En raison des nombreuses variables propres à votre projet, utilisez ces guides uniquement comme un outil de mesure approximatif.

Restez organisé grâce à une liste de contrôle principale

Cela peut sembler une suggestion évidente, mais l'utilisation d'une liste de contrôle principale est l'une des méthodes les plus efficaces pour suivre le processus d'estimation tout en vous empêchant d'oublier des étapes et des éléments importants, comme l'aménagement paysager, les permis, etc. Il existe de nombreux avantages à utiliser logiciel professionnel d'appel d'offres pour la constructionVous pouvez ainsi suivre les coûts, réduire le nombre d'erreurs et conserver toutes vos informations en un seul endroit pratique.

Concentrez-vous sur les détails sur toutes les plateformes

S'il est naturel d'être détaillé sur les parties du projet où vous avez le plus d'expertise, il est tout aussi facile de négliger les zones "grises", ce qui peut potentiellement conduire à des dépassements de coûts et autres pièges financiers similaires. Pour éviter de tels scénarios, assurez-vous d'appliquer le même niveau de détail dans l'isolement des tâches, les besoins en main-d'œuvre et en matériel dans les domaines où votre entreprise peut manquer d'expertise. Comme le dit le vieil adage, mieux vaut prévenir que guérir - faites appel à des consultants ou à des sous-traitants spécifiques pour vous aider dans les domaines qui nécessitent une deuxième paire d'yeux.

Travail spécialisé : Établir un taux horaire

Bien que cela puisse ne pas être pris en compte au départ, les ouvriers spécialisés ou les artisans ne sont pas seulement tenus d'inclure leurs salaires et avantages normaux, mais doivent également prendre en compte les coûts salariaux étatiques et fédéraux. Vous devrez donc garder cela à l'esprit lorsque vous établirez leur taux horaire. Les étapes suivantes comprennent la constitution des membres supplémentaires de votre équipe spécialisée et la détermination d'un taux d'équipe réalisable.

Risques du projet : Définir l'analyse des coûts

Afin de définir les risques du projet et de prendre en compte les coûts ultérieurs, commencez par examiner les projets précédents afin d'identifier les "inconnues" qui, au moment de l'estimation, sont devenues des prédateurs de marge bénéficiaire pendant votre projet. Se référer aux données antérieures est une ressource très utile lors de la création d'estimations pour des projets futurs, en particulier pour les entrepreneurs généraux. Logiciel général d'estimation des coûts est donc un guide précieux dans lequel il vaut la peine d'investir.

Comprendre les fluctuations de prix : Comment cela affecte l'estimation des coûts

Les prix des produits et des matériaux étant en constante évolution, il est impératif de prêter une attention particulière aux facteurs qui influent sur les prix lors de l'estimation des coûts. Posez des questions telles que :

  • Le matériau/produit est-il personnalisé ?
  • La demande actuelle est-elle élevée pour un matériau ou un produit particulier ?
  • Avez-vous des défis spécifiques à relever en matière de livraison ?
  • Avez-vous besoin du matériel/produit plus rapidement que le délai de livraison habituel du fabricant ?
  • Existe-t-il des limitations saisonnières qui imposent une logistique et/ou des ajustements au prix du marché ?

Détermination des centres de coûts du projet

Afin de déterminer les coûts estimés liés à votre projet, vous devrez vérifier quelles parties de votre projet contribuent au pourcentage le plus élevé des dépenses globales du projet. Il est donc essentiel de se concentrer sur les centres de coûts afin de définir la portée, la main-d'œuvre, les tâches et les matériaux nécessaires.

Comptabiliser les coûts d'exploitation et l'appui aux projets

Que vous soyez un entrepreneur général ou un propriétaire, il existe des coûts exponentiels liés à votre projet qui peuvent sortir du cadre des coûts des matériaux et de la main-d'œuvre directe.

Les coûts typiques peuvent inclure :

  • Coûts d'administration et de fonctionnement du projet
  • Services d'architecture et d'ingénierie
  • Bureaux de chantier
  • Coûts d'acquisition des terrains
  • Services juridiques
  • Expédition et stockage
  • Staffing
  • Utilitaires

En gardant ces informations à l'esprit, assurez-vous de tenir compte de ces coûts dans votre estimation de la construction.

Définissez vos exigences en matière d'équipement

Afin de déterminer avec précision si vos besoins en équipement sont satisfaits, assurez-vous que la capacité de l'équipement correspond à votre projet de construction spécifique. Assurez-vous que l'équipement est de la bonne taille afin de s'interfacer correctement avec d'autres équipements (et d'éviter les redondances). Lorsque vous établissez l'estimation de votre projet, examinez soigneusement s'il est plus rentable de louer ou d'acheter l'équipement et les petits outils ; c'est un élément particulièrement valable à prendre en considération si le projet nécessite des outils que vous ne possédez pas déjà.

Évaluer les devis des sous-traitants potentiels

Une autre étape importante de l'estimation des travaux de construction consiste à vérifier les devis de vos sous-traitants potentiels de la même manière que vous évaluez les vôtres (comme indiqué dans cet article). Assurez-vous de comparer plus d'un sous-traitant pour chaque étendue de travail spécifique, tant sur le plan des matériaux que de la main-d'œuvre. En outre, lorsque vous réfléchissez aux entrepreneurs à engager pour le travail, n'acceptez jamais une offre à prix coûtant majoré. Trouver un sous-traitant qui vous fournira une estimation solide basée sur l'étendue du projet est la décision la plus saine financièrement que vous puissiez prendre pour votre entreprise.

Ne soumissionnez que sur les emplois ayant les meilleures chances de succès

Si vous voulez vous assurer que vos appels d'offres sont couronnés de succès, il est essentiel de tenir un registre précis de vos appels d'offres et de leurs résultats. Le suivi de chaque offre vous permettra d'évaluer vos progrès et de comparer vos marges bénéficiaires à celles de vos concurrents. Si vous remarquez qu'un concurrent particulier fait constamment de la sous-enchère ou soumissionne contre vos projets, vous pouvez envisager de retirer votre offre. Si vous ne pouvez pas être rentable au niveau de leur offre, vous perdez peut-être votre temps à faire des offres.

Consultez votre fournisseur de matériaux pour obtenir des conseils

Obtenir les matériaux appropriés pour le travail est la clé de votre réussite et de celle de votre fournisseur. Il est donc recommandé de consulter votre fournisseur de matériaux pour obtenir son avis professionnel lors de l'achat de matériaux pour un projet. Une fois que vous avez trouvé un fournisseur digne de confiance et que vous avez établi une bonne relation avec lui, il vous recommandera non seulement les meilleurs matériaux pour votre projet, mais il vous conseillera également sur ceux qui se marient le mieux et vous aidera à respecter votre budget.

La valeur d'une estimation précise d'un projet : Suivre l'évolution de votre projet

L'estimation précise d'un projet n'est qu'un aspect du processus d'estimation de la construction - l'exécution de chaque projet de manière approfondie et pragmatique nécessite de nombreuses ressources. Afin de garder une longueur d'avance, il convient d'utiliser certains outils pour suivre votre progression - notamment des feuilles de travail, produits d'estimation et d'autres services sectoriels connexes - vous aideront à créer des offres rentables et compétitives et, en fin de compte, à assurer votre réussite globale.